En savoir plus sur l’aide à la solidarité écologique

Chaque année, beaucoup de ménages procèdent à la rénovation de leur isolation et de leur système de chauffage pour mieux se réchauffer pendant l’hiver. Non seulement ce genre de travaux vous permettra de réduire votre facture énergétique, mais aussi de vous offrir le confort dont vous avez le plus besoin.

C’est pourquoi l’organisme Anah vous propose une aide à la solidarité écologique vous assurant une économie jusqu’à moins 25% sur votre consommation énergétique. Pour pouvoir contracter ce genre d’aide et bénéficier d’un accompagnement personnalisé, découvrez le fonctionnement de l’aide à la solidarité écologique.

A combien s’élève l’aide à la solidarité écologique  ?

L’aide à la solidarité écologique proposée par l’Anah est plafonnée jusqu’à 10 000 euros pour les ménages très modestes et permet de financer jusqu’à 50% des travaux à effectuer. Vient s’ajouter à cela la prime dite « habiter mieux » qui est égale à 10% du coût des travaux. Par contre pour les ménages modestes, l’aide octroyé s’élève à 35% du montant total des rénovations avec une prime de 10%. Cependant, pour les ménages modestes, le plafond de cette aide ne doit pas dépasser les 7 000 euros. Vous pourrez vous servir des simulateurs en ligne pour calculer en quelques minutes le montant du prêt qui vous sera accordé (c’est ici).

Les conditions à remplir pour pouvoir en bénéficier

Pour pouvoir bénéficier de l’aide à la solidarité écologique, la ressource financière de la personne qui la sollicite ne doit pas dépasser un certain seuil. Le logement doit avoir plus de 15 ans au moment où l’on souhaite profiter de cette aide. En plus de cela, le demandeur ne doit pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro au cours des 5 dernières années. Afin de vérifier si votre projet peut être financé par une aide à la solidarité écologique, vous pouvez vous renseigner auprès des organismes s’occupant d’octroyer ces aides.