Qu’est-ce que le crédit d’impôt pour la transition énergétique ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, connu sous son ancien nom « crédit d’impôt développement durable », est accordé pour les dépenses liées aux travaux de rénovation énergétique réalisés dans une résidence principale.

Les conditions d’obtention

Le crédit d’impôt est octroyé aux locataires et aux propriétaires ayant réalisé des travaux leur permettant de faire baisser leur consommation énergétique par :

  • l’achat de nouveaux équipements énergétiques durables
  • ou d’installations fonctionnant avec de l’énergie renouvelable.

Ce type d’aide est accordée pour les travaux réalisés dans les logements âgés de plus de deux ans et utilisés en tant qu’habitation principale. Pour bénéficier de ce type de subvention, les équipements achetés doivent présenter certaines spécificités techniques et doivent être fournis par une entreprise. Il est également exigé que les travaux soient confiés à une entreprise. Celle-ci doit disposer d’une certification RGE pour certains types de travaux (cliquez ici).

Les travaux éligibles au crédit d’impôt

Peuvent prétendre à un crédit d’impôt les locataires ou propriétaires ayant entrepris des travaux d’économies d’énergie comme l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique, appareil de régulation de chauffage. Ce type de subvention concerne également les travaux d’isolation thermique, l’achat et installation d’équipements de production d’énergie fonctionnant avec de l’énergie renouvelable (énergie solaire, hydraulique, éolienne, biomasse, pompe à chaleur. . . )

Le montant du crédit d’impôt

Le taux accordé est fixé à 30% du montant des travaux. Il s’applique sur le prix des équipements et le coût d’installation sans la main d’œuvre. La valeur des dépenses est par contre limitée à :

  • 8 000 euros pour les contribuables seuls
  • 16 000 euros pour les couples.

Pour chaque personne à charge, une majoration de 400 euros est accordée. Elle sera seulement de 200 euros s’il s’agit d’un enfant en résidence alternée. Pour bénéficier d’un crédit d’impôt, il est bien entendu nécessaire de présenter les factures des achats ou des travaux effectués.